Les vertus du miel et comment en tirer le meilleur parti

Les vertus du miel et comment en tirer le meilleur parti

Le miel – un super-aliment

Le miel fait partie de ce que l’on appelle les super-aliments. En effet, il contient comme tous les autres produits de la ruche tous les nutriments dont le corps a besoin. C’est à dire des protéines, des acides gras essentiels, des minéraux, des vitamines, des oligo-éléments … et des antibiotiques naturels, qui sont essentiels au bon fonctionnement de notre système immunitaire.

Il est effectivement essentiel de consommer des super-aliments car ils sont une source indispensable en nutriments essentiels à notre bonne santé, surtout s’ils sont consommés frais et dans leur état naturel. Pour info, l’alimentation conventionnelle, aliments transformés, raffinés, fast-food … est dépourvue de nutriments et riches en pesticides, additifs et Cie…

Quelles sont les propriétés du miel

Le miel est élaboré à partir du nectar des fleurs que l’abeille ramène à la ruche dans son jabot. Elle l’ensemence ensuite en bactéries pour lui faire subir une fermentation lactique et réduire sa teneur en eau.

Un aliment santé

Le miel devrait être utilisé uniquement comme un aliment santé que l’on appelle dans notre jargon naturopathe un alicament. Savez vous que c’était déjà l’ingrédient le plus utilisé dans la pharmacopée de l’Egypte antique. En effet, il rentrait dans la composition de grands nombres de remèdes et Hippocrate, père de la médecine le préconisait déjà en 400 ans avant Jésus Christ. Ses propriétés antiseptiques dues à un PH acide soulagent les maux de gorge et favorisent la cicatrisation. Ceci au moyen de cataplasmes de miel de thym ou de Manuka (ce sont en réalité les miels qui ont les propriétés antiseptiques les plus fortes). Il a en effet des vertus antibactériennes ainsi que des propriétés anti-inflammatoires et anti-oxydantes. C’est un aliment énergétique du fait de sa forte proportion en glucides, environ 80 %. Il est également composé d’eau, de protéines et d’acides aminés. Il comporte en outre plus de 30 minéraux, des vitamines, des antioxydants, du pollen ainsi que des facteurs antiseptiques et cicatrisantses.

Attention …

Le miel devrait être consommé seul car s’il est consommé en même temps que d’autres aliments il a les mêmes inconvénients que les fruits. Il va ainsi freiner la digestion et il est acidifiant pour l’organisme. Préférez les miels liquides qui sont non chauffés et qui contiennent moins de glucose que les miels solides.

Ses nombreux bienfaits

Il est source d’énergie

Etant donné qu’il contient majoritairement du glucose et du fructose, les cellules de l’organisme peuvent les utiliser directement. En effet ces glucides sont très facilement assimilables pour en tirer le carburant nécessaire. Il est notamment très intéressant pour les sportifs.

Il est antioxydant

En effet, grâce aux flavonoïdes qui constituent la plus grande catégorie de polyphénols, et qui sont des molécules réputées pour leurs vertus antioxydantes, il s’oppose aux radicaux libres qui perturbent le fonctionnement de nos cellules et contribuent à un vieillissement prématuré.

Il peut être très utile pour les maux de gorge

Le miel aide à soulager les rhumes et les maux de gorge en apaisant les irritations et en empêchant les bactéries de s’accrocher et de proliférer. Il aide également à fluidifier le mucus.

Il a des propriétés cicatrisantes

Par son pouvoir antibactérien, sa faible teneur en eau, son acidité, sa viscosité, son fort taux de sucres ou encore sa faible concentration en protéines, il permet de soigner les plaies. Les hôpitaux français redécouvrent les vertus cicatrisantes du miel. Certaines études ont démontrées que la cicatrisation était deux fois plus rapide avec du miel de lavande ou de thym aux grandes propriétés antibactériennes qu’avec d’autres dispositifs.

Il agit sur la constipation

D’une part il possède des propriétés diurétiques et laxatives ce qui lui permet de soulager une constipation passagère, d’autre part son côté antibactérien est intéressant dans les infections de l’estomac et de l’intestin.

Ses contre-indications

Attention néanmoins de ne pas oublier que le miel est très sucré, le consommer avec modération. Ceci-dit son index glycémique est modéré (55 à 60) et il est peu insulino-secréteur grâce à sa teneur élevée en fructose. Il est également cariogène, penser à vous brosser les dents après sa consommation. Le miel est acidifiant pour l’organisme, par conséquent ne pas en abuser surtout si on a un terrain acide.

Ne pas donner du miel à un nourrisson avant l’âge d’un an.

Achetez de préférence votre miel en magasin bio ou chez les apiculteurs. Evitez les supermarchés dans lesquels vous trouverez la plupart du temps des miels de mauvaise qualité souvent en provenance de Chine.

Petites recettes santé

Pour les petites blessures

En cas de petites blessures, rappelez vous que le miel a un pouvoir cicatrisant et qu’il contient des agents antibactériens. Commencez en premier lieu par nettoyer un peu la blessure avec de l’eau ou du sérum physiologique. Appliquez le ensuite en fine couche sur l’ensemble de la plaie avec une petite spatule et la recouvrir après avec une compresse stérile. Renouvelez ainsi l’opération toutes les 24 heures jusqu’à cicatrisation. L’idéal est d’utiliser un miel de lavande, thym ou châtaignier pour leurs propriétés cicatrisantes, bio bien évidemment…

Les problèmes ORL

En cas de rhume ou d’infections ORL, mélangez dans un verre d’eau un jus de citron, deux cuillerées à café de miel et une gousse d’ail pressé, le tout bio. Buvez cette préparation toutes les quatre heures jusqu’à l’arrêt des symptômes. Ces trois aliments de part leurs vertus antibactériennes vont par conséquent vous aider à combattre l’infection. Les miels de mélilot, lavande, sapin ou thym seront particulièrement indiqués.

Pour apporter de la détente

En cas d’insomnie ou de stress, je vous recommande les miels de lavande ou d’aubépine. Une cuillère à café de miel dans un peu d’eau chaude mélangée à une cuillerée à soupe d’eau de fleurs d’oranger avant d’aller vous coucher. Toutefois, n’oubliez pas de vous laver les dents après pour éviter les caries…

Et puis …

Le miel de romarin possède des vertus tonifiantes, intéressantes pour le foie, il augmente ainsi la production de la bile et stimule son évacuation.

Le miel de bruyère est indiqué pour les troubles urinaires, en particulier, en cas de cystites, de problèmes d’articulations ou encore de douleurs de règles.

En cas de fatigue, vous pouvez essayer le miel de trèfle, il favorise le sommeil.

Le miel de sarrasin est tonifiant, il a une action contre l’anémie et la déminéralisation.

Enfin…

Le miel de manuca est un miel d’exception mais il est fort cher, il possède des propriétés antibactériennes et est très intéressant pour la cicatrisation intestinale.

Fermer le menu