Capture d’écran 2021-03-16 à 16.36.00

L’EFT clinique, une technique de libération émotionnelle douce et efficace

L’EFT clinique

En anglais Emotional Freedom Technique, ou Technique de libération Émotionnelle en français.

L’EFT fait partie des thérapies cognitivo-comportementales

Cette technique permet de gérer le stress, de traiter les souvenirs traumatiques, les symptômes physiques ou encore de calmer les angoisses du futur. 

L’EFT clinique enseignée à l’IFPEC et que je pratique est la seule méthode EFT validée par la science. Cela veut dire qu’elle se base sur des preuves admises de son efficacité. Pour cela elle a été évaluée par la communauté scientifique et est inscrite dans un manuel de référence. Cette méthode se révèle efficace à 86 %.

D’où vient-elle

Les origines de l’EFT sont doubles. D’une part la psychologie moderne, d’autre part la médecine traditionnelle chinoise. L’EFT clinique permet de traiter des troubles d’origines cognitives. C’est-à-dire des processus de pensées qui conduisent à des fonctionnements ou croyances négatives, entrainant de la souffrance. Ces souffrances peuvent s’exprimer par des troubles alimentaires, comportementales, de l’anxiété, des TOCS, des phobies … Elle permet aussi de traiter les traumatismes vécus dans notre vie passée.

En quoi consiste l’EFT clinique

Cela consiste à stimuler certains points d’acupuncture avec le bout de nos doigts. Ces points sont répartis sur trois zones du corps, le visage, le torse et les mains.

Notre corps est pourvu de méridiens, sortes de canaux qui transportent des bio photons permettant la communication entre les cellules. Ce sont des réseaux entiers qui permettent les liaisons et transportent l’information à toutes les structures vitales du corps.

Sur ces méridiens, sont répartis les points d’acupuncture. On pourrait comparer ces points à des portes qui doivent rester ouvertes pour que circule l’énergie. En cas de blocage, la circulation du flux énergétique est bloquée et la maladie peut se déclarer. Les chiffres de l’OMS sont à ce sujet éloquents, 80 % des maladies ont une origine émotionnelle. C’est ainsi que stimuler les points d’acupuncture permet de lever à la fois des blocages d’origine physiologique et émotionnelle.

Lors d’un traumatisme, une connexion neuronale se forme et entraine dans la vie de la personne des comportements inadaptés, des débordements émotionnels et diverses souffrances. Lors d’une séance d’EFT on élimine la voie neuronale mise en place au moment du traumatisme et on en établi une nouvelle. On va en quelque sorte recâbler le cerveau. Ainsi la personne n’oubliera pas ce qu’elle a vécu. En revanche le souvenir n’occasionnera plus ni tempête émotionnelle, ni réactions handicapantes au quotidien. Le souvenir est ainsi reconsolidé.

L’EFT clinique, une technique psycho-énergétique

Cary Graig dont je parle plus bas, disait « La cause de toute émotion négative est une perturbation dans le système d’énergie du corps ». La stimulation des points sur le corps va donc libérer le blocage énergétique en lien avec le trouble émotionnel de la personne. L’énergie va à nouveau circuler. C’est donc l’association de la connexion au problème et de la remise en circulation de l’énergie par la stimulation des points qui donne toute sa puissance à l’EFT.

Quels sont les avantages de l‘EFT clinique

Quelque soit le symptôme, la méthode est unique. Elle est en général assez rapide. Son efficacité vient aussi du fait qu’elle passe par le corps et l’esprit. En effet le corps n’oublie rien et tient les comptes. Tout traumatisme entraine des modifications au niveau du corps et du cerveau. Une thérapie sera d’autant plus efficace qu’elle s’adressera aussi bien au corps qu’à l’esprit. Enfin cette thérapie ne va pas à nouveau traumatiser la personne. En effet en cas de traumatisme on souffre une première fois lors de l’évènement et on souffre à nouveau à sa représentation. C’est bien suffisant comme cela !!! Si le thérapeute respecte le rythme de son consultant et ses limites dans un environnement sécurisant et calme, ce dernier ne connaitra pas à nouveau cette expérience traumatisante. La désensibilisation aura lieu en douceur.

Que se passe-t-il dans notre cerveau en cas de traumatisme

Tout d’abord il est important de comprendre qu’un traumatisme est un mécanisme de sauvegarde que le corps met en place sur les plans physiologiques, psychiques et neurobiologiques.

Suite à un traumatisme, afin de pouvoir continuer à vivre le plus « normalement » possible, l’évènement douloureux est comme encapsulé dans une gaine protectrice et bien enfouie dans le subconscient. Après une expérience traumatisante certains troubles anxieux peuvent apparaitre. On appelle cela le TPST ou trouble de stress post-traumatique. La personne traumatisée a des capacités d’adaptation moindres, se sent souvent isolée ou menacée.

Le cerveau ne faisant pas la différence entre le passé et le présent, elle reste impactée dans son quotidien. Charges émotionnelles incontrôlables, stress, anxiété, troubles de l’humeur s’installent et perturbent la vie de la personne qui a subi un traumatisme.

Petite histoire de l’EFT

L’EFT prend sa source dans la médecine traditionnelle chinoise comme nous l’avons vu ci-dessus. Elle tire aussi son origine des thérapies modernes. 

Dans les années 1960, le docteur Goodheart, chiropracteur américain a initié une méthode de test musculaire, appelée aujourd’hui « kinésiologie appliquée ». Puis il découvrit l’acupuncture et se demanda si le tapotement sur les points des méridiens pouvait remplacer les aiguilles d’acupuncture. Et cela a fonctionné. 

Dans les années 1970 John Diamond, psychiatre australien y a associé des affirmations positives.

Une découverte décisive

Ces découvertes ont été ensuite perfectionnées dans les années 1980 par un psychologue du nom de Roger Callahan. Celui-ci a associé à la méthode de tapotement, la concentration sur une émotion. Roger Callahan travaillait en effet depuis deux années avec une femme phobique de l’eau à tel point qu’elle ne pouvait entrer dans sa baignoire. Il avait tout essayé et ne savait plus trop par quel bout prendre la chose. Jusqu’au jour où cette femme lui indiqua qu’elle ressentait son sentiment de peur au niveau de l’estomac. Il lui fit alors tapoter le point d’acupuncture de l’estomac en se concentrant sur sa peur. De façon totalement inespérée la jeune femme s’est sentie libérée et s’est approchée de la piscine de Roger Callahan sans aucune peur. Elle s’y est agenouillée pour s’asperger le visage, alors qu’elle était auparavant en état de peur panique à plusieurs mètres. Il développa ainsi sa technique TFT ou thérapie du champ mental dans les années 1990.

Ses travaux ont été repris par un ingénieur Gary Craig, coach en développement personnel et praticien PNL. Celui-ci a fait en sorte de synthétiser la méthode et de mettre cette pratique à la portée de tous. C’est ainsi que l’EFT est créé dans les années 1990.

Comment se déroule une séance

Définir la problématique

La première chose à faire sera de déterminer avec le thérapeute votre objectif. C’est-à-dire ce que vous attendez de la séance et comment il est possible de vous aider. Il faudra bien évidemment que votre objectif soit réaliste, mesurable, atteignable et bon pour vous. Au cours de l’échange on notera depuis quand les blocages sont installés, de quelle manière ils se manifestent, en quoi ils vous empêchent de vivre normalement … Quels sont vos ressentis, quels sont les éléments déclencheurs, quelles sont les conséquences sur votre vie … Autant de questions qui permettront au thérapeute de comprendre la situation.

La connexion au traumatisme

Dans un deuxième temps, en vous reconnectant à l’image du traumatisme vous décrirez les émotions que cela engendre, les ressentis physiques, leur intensité et les croyances limitantes que vous pourriez avoir en rapport avec l’évènement.

A partir de ces informations, vous chercherez avec le thérapeute s’il existe un ou plusieurs évènements dans le passé qui pourrait être en lien avec ces croyances. Il est en effet très fréquent qu’un évènement « racine » soit à l’origine de croyances négatives et occasionne des comportements inadaptés dans la vie quotidienne.

Une fois identifié tous ces éléments, vous allez pouvoir construire une phrase de démarrage du type « même si j’ai des difficultés à m’endormir le soir, je m’accepte tel(le) que je suis ». Cette phrase permet de se concentrer sur la problématique à traiter. Vous allez ensuite en même temps que le thérapeute commencer ce qu’on appelle les rondes. C’est-à-dire les tapotements des points d’acupuncture en même temps que vous décrirez vos sensations physiques, émotionnelles, leur intensité et d’éventuelles cognitions négatives.

Le nombre de ronde dépendra de la vitesse à laquelle l’intensité de l’émotion négative descend. Le but étant d’arriver à 0. 

Les outils

Le thérapeute utilisera diverses techniques en fonction de ce qui émerge et en fin de séance il fera en sorte de vous stabiliser émotionnellement avant que vous ne repartiez chez vous. Une ou plusieurs séances seront nécessaires selon le résultat obtenu. Entre deux séances il vous proposera des techniques simples que vous pourrez utiliser chez vous en cas de ressentis physiques ou d’émotions négatives.

Quels types de traumatismes peut traiter l’EFT

L’EFT est un accompagnement qui permet de soulager des problématiques physiologiques et psychiques. Elle ne remplace bien sûr pas les traitements médicaux conventionnels ou la chirurgie et ne dispense pas de consulter le médecin en cas d’urgence, de symptômes graves ou chroniques. En revanche grâce à sa rapidité et à sa grande simplicité elle se révèle souvent très efficace. Elle permet de soulager des douleurs physiques, le stress, les phobies, les addictions comme le tabac, l’alcool ou le sucre, des conflits émotionnels, des TOCS, des troubles post-traumatique … Elle permet de retrouver la confiance en soi, favoriser le sommeil, d’appréhender plus facilement certains moments de la vie comme des examens, d’arrêter de fumer ou encore de faciliter la perte de poids … 

L’EFT est une technique douce, efficace, simple, rapide et sans contre-indications ni effets secondaires. 

En aucun cas les informations et les conseils proposés ici ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé