sel marin qualité laurence guillon

Hypertension solutions naturelles

De l'importance d'avoir recours aux solutions naturelles pour prévenir l'hypertension

Tout d'abord qu'est-ce que l'hypertension

L’hypertension artérielle (HTA) est la maladie chronique la plus répandue en France. C’est une des premières causes de mortalité. On parle d’HTA lorsqu’il y a perturbation de la pression sanguine. Autrement dit, la pression du sang exerce une pression anormalement forte sur les parois des artères. Ce phénomène entraine sur le long terme différentes pathologies graves. C’est pourquoi il est nécessaire de prévenir l’hypertension. Vous trouverez dans cet article un certain nombre de solutions naturelles pour l’éviter.

En cas d’hypertension, la tension prise au repos est supérieure ou égale à 14/9. Le premier chiffre représente la pression systolique, c’est à dire lorsque le cœur se contracte pour éjecter le sang. Le deuxième chiffre désigne la pression diastolique, à ce moment là, le cœur se relâche et se remplit passivement.

Il existe deux sortes de perturbations, l’hypertension labile et permanente. Elle apparait ou disparait en fonction du stress ou d’un effort physique. Quand à l’hypertension permanente, elle reste constamment élevée même en période de repos ou de calme. On parlera dans ce cas de sujets hypertendus.

Les deux formes d'hypertension

L'hypertension primaire

Elle représente la grande majorité des cas et peut être due à différents facteurs. L’âge, l’hérédité, l’obésité, l’hygiène de vie. A savoir une alimentation trop riche en sel, une consommation excessive d’alcool, une activité physique insuffisante, un tabagisme régulier et excessif, le stress chronique, la sédentarité. Mais aussi l’origine ethnique, une consommation excessive de réglisse et le sexe. En effet les hommes sont plus touchés que les femmes. Car les femmes en âge de procréer sont préservées grâce aux effets protecteurs des œstrogènes. En revanche à la ménopause elles rejoignent malheureusement les hommes si elles n’ont pas une bonne hygiène de vie.

L'hypertension secondaire

Ce type d’hypertension peut est liée à un problème de santé comme le diabète. Les personnes hypertendues ont davantage de risque de développer un diabète et inversement les diabétiques ont un risque augmenté de faire de l’hypertension artérielle. Notons aussi qu’un excès de LDL cholestérol (appelé dans le langage populaire mauvais cholestérol) accompagne fréquemment l’hypertension. L’hypertension secondaire peut également être liée à l’usage de certains médicaments comme les anti-inflammatoires, les bronchodilatateurs ou encore la pilule œstrogénique.

En outre, de nombreux hypertendus ignorent leur état car l’HTA est souvent asymptomatique. On l’appelle d’ailleurs parfois « le tueur silencieux ». Le danger est alors de découvrir l’HTA lorsqu’un organe commence à montrer des signes de souffrance. Ce qui est parfois trop tard. Quelques signes à prendre au sérieux :

  • Les maux de tête accompagnés de fatigue, de somnolence ou encore de confusion
  • Les saignements de nez
  • Les palpitations, vertiges ou bourdonnements d’oreilles
  • Les engourdissements ou fourmillements au niveau des mains et des pied

Hypertension naturelle illustration infirmière qui ausculte un cœur

Quelles sont les conséquences de l'hypertension ?

La pression exercée abime les artères et peut amener à l’athérosclérose, caractérisée par l’apparition de plaques d’athérome. Entrainant à son tour AVC, artérite ou encore plus rarement rupture de l’aorte.

L’hypertension occasionne le plus souvent une insuffisance cardiaque par épuisement du cœur. L’HTA engendre également des insuffisances rénales. Dans ce cas, les artères ou artérioles de la sphère rénale sont concernées. Enfin, les vaisseaux de la rétine sont également touchés. On parlera alors de rétinopathie hypertensive.

Comment prévenir l'hypertension avec des solutions naturelles ?

Adopter un mode de vie sain

Comme nous l’avons vu ci-dessus, l’HTA est dans la majorité des cas la conséquence d’une mauvaise hygiène de vie. Face à cela deux attitudes :

  • Détecter les signes potentiels d’une hypertension
  • Adopter un mode de vie plus sain.

Un bon indicateur, le syndrome métabolique

On l’appelle aussi le syndrome de la bedaine. C’est une association de symptômes, énumérés ci-dessous liés à un mauvais métabolisme. Pour déterminer un syndrome métabolique, le sujet doit répondre à au moins trois des critères ci-dessous :

  • Hypertension artérielle
  • Surpoids abdominal
  • Glycémie à jeun supérieur à 1,10 gr/L
  • Triglycérides élevés
  • LDL cholestérol élevé
  • HDL cholestérol bas

Un certain nombre d’anomalies métaboliques sont associées à l’hypertension. Il est par conséquent important de détecter ce syndrome au travers d’analyses biologiques. Puis de mettre en place les modifications d’hygiène de vie nécessaires. Ceci afin d’éviter les complications. 

Revoir l'alimentation

Nulle doute que l’alimentation aura une place prépondérante dans la gestion de l’HTA. Ayez pour cela plusieurs bons réflexes :

  • Mettez en place une alimentation de type méditerranéen, riche en fruits, légumes et acides gras insaturés
  • Pensez à consommer des omégas 3. Ces derniers possèdent des propriétés très bénéfiques pour les  systèmes nerveux et cardio-vasculaires. Ils sont anti-inflammatoires et favorisent la diminution de l’HTA.
  • Utilisez aussi les oméga-9. Vous les trouverez entre autres dans l’huile d’olive doublement séduisante car elle est à la fois anti-oxydante et prévient le durcissement des artères.
  • Consommez ces acides gras crus car vous profiterez de tous leurs nutriments et vous éviterez les inconvénients des toxiques générés par la cuisson.
  • Evitez par ailleurs les acides gras saturés comme le beurre cuit, le saindoux, les fritures, les margarines hydrogénées ou encore la consommation excessive de viandes et charcuteries.

Apprenez à gérer votre stress

Le stress est un des éléments favorables à l’HTA. En effet en cas de stress, le système nerveux en état d’alerte réagit tout de suite en libérant adrénaline et noradrénaline. Ces hormones augmentent l’afflux de sang et d’oxygène. On observe alors un certain nombre de phénomènes tels que :

  • Un rythme cardiaque et une respiration accélérés
  • Une dilatation des pupilles
  • Des poils qui se redressent
  • Une vigilance optimisée face à l’agresseur.

Je vous parlerai en consultation de nombreux outils de gestion à votre disposition pour diminuer le stress. Je vous renvoie pour cela à mon précédent article sur le stress et ses répercussions sur l’organisme. Et je pratique en cabinet massages bien-être, réflexologie plantaire et EFT.

Assiette santé hypertension solutions naturelles
assiette santé saumon pates complètes fenouil
saladier de prunes

Réduisez votre consommation de sel

Celle-ci ne devrait pas dépasser 2 à 4 grammes par jour et par personne. La moyenne des français en mange actuellement entre 10 à 12 grammes par jour. Ceci en raison d’une absorption excessive d’aliments industriels et de plats préparés. Rappelons aussi que la consommation de sel dépend également des pertes à compenser. Prenons le cas d’un sportif, ce dernier éliminera davantage de sel qu’un sédentaire par sa transpiration abondante.

Le ratio sodium potassium est essentiel. En effet celui ci impacte l’HTA. L’organisme a besoin de trois fois plus de potassium que de sodium. Pourtant, ce ratio est souvent inversé à cause de l’alimentation transformée et enrichie en sel. Les légumes sont la source la plus importante en potassium. Je vous informerai lors de la consultation des aliments les plus appropriés. Pour éviter une surconsommation de sel, je vous conseille de cuisiner vous même vos repas avec des produits frais. Utilisez en lieu et place du sel, des épices, des condiments et des herbes aromatiques qui parfumeront avantageusement vos plats.

Surveillez votre poids

Il est primordial de surveiller votre poids et de comprendre l’origine d’un surpoids. Celui-ci peut avoir différentes causes, physiologiques, psychologiques, hormonales ou encore émotionnelles. Nous analyserons ensemble les causes d’une éventuelle prise de poids. Et nous mettrons en place des solutions naturelles adaptées à vos possibilités. Le tout en respectant votre rythme, vos goûts et vos habitudes de vie. Une perte de poids élimine parfois à elle seule une hypertension.

Pratiquez un exercice physique régulier

Pratiquez une activité physique régulière, modérée et adaptée au moins deux à trois fois par semaine est une aide précieuse. Je vous rappelle que la sédentarité est un des facteurs de l’HTA. L’idéal est d’exercer une activité sur la durée. C’est à dire privilégier les sports d’endurance.

Et en compléments des solutions naturelles ci-dessus :

Des compléments alimentaires

Vous trouverez ci-dessous quelques exemples de compléments naturels. Il est bien évident que ce ne sont que des propositions. Chaque cas est différent et pour deux personnes qui viennent me voir en cabinet, je ne proposerai pas les mêmes choses. Les besoins sont différents, ainsi que les tempéraments. Je ferai attention également qu’il n’y ait aucune interaction avec certains médicaments ou contre-indication médicale.  Je vous recommande de ne jamais vous supplémenter seul, demander toujours son avis à un thérapeute compétent.

Le magnésium, nécessaire à de nombreux processus biochimiques organiques est un relaxant de l’influx nerveux. C’est un régulateur du rythme cardiaque et anticoagulant. À ce titre il peut être pertinent d’en prendre.

La vitamine D3, on remarque souvent une carence en vitamine D chez l’hypertendu.

Des vitamines B6, B9 et B12. En effet il arrive que des carences en vitamines B augmentent le taux d’homocystéine, acide aminé soufré en provenance des protéines alimentaires. Un excédent d’homocystéine dans l’organisme peut être un facteur de risque de maladies cardio-vasculaires.

De la vitamine E et du Coenzyme Q10 sous forme d’Ubiquinol qui sont des protecteurs vasculaires.

Un certain nombre de plantes

Des plantes hypotensives

L’ail, riche en antioxydants contribue à réduire l’agression des parois des artères par les radicaux libres.

L’olivier, est hypotenseur et favorise l’élasticité des artères. Une décoction de feuille d’olivier de l’année est un remède intéressant.

Des plantes relaxantes

Elles apportent selon les cas des effets sédatifs, apaisants, vasodilatateurs. Elles contribuent à diminuer la production de cortisol par les surrénales. L’aubépine diminuera la tachycardie d’origine nerveuse. La mélisse interviendra sur des somatisations digestives. La passiflore participera à diminuer un choc émotionnel récent, alors que la valériane concernera un stress installé dans le temps. Le mélilot associant des propriétés sédatives et anticoagulantes conviendra aux personnes ayant un mauvais retour veineux. Le tilleul offrira ses vertus antispasmodiques, calmantes et sédatives…

Des plantes aux vertus diurétiques

Elles agiront sur la tension artérielle. On les utilisera selon les effets recherchés. Une des plus intéressantes sera l’orthosiphon car tout en étant diurétique elle épargne le potassium souvent déficitaire suite à une consommation excessive de sel et une alimentation pauvre en légumes frais. Cela dit, la piloselle sera aussi digne d’intérêt en cas de rétention d’eau et le pissenlit en cas de problème hépatique associé.

Vous trouverez ces plantes sous différentes formes, gemmothérapie, tisane ou teinture mère selon les cas. Les formes galéniques et posologies seront à adapter par le naturopathe en fonction du consultant. Ceci pour éviter toute contre-indication ou interaction. Le naturopathe sera à même de vous conseiller en fonction de votre état de santé et de vos traitements en cours.

Des oligo-éléments

Le manganèse agira sur les palpitations, la tachycardie et l’HTA. Le manganèse-cobalt interviendra dans les manifestations cardio-vasculaires. Enfin le cobalt régulera les états spasmodiques et les troubles circulatoires. Ce dernier est intéressant en cas d’HTA, puisqu’il possède une action vasodilatatrice.

Focus sur la femme

Attention si vous prenez une pilule contraceptive. Je vous suggère de trouver avec l’aide de votre médecin traitant un autre moyen de contraception, si celle ci est en cause dans l’HTA. En effet la pilule contraceptive contient des hormones susceptibles d’engendrer une hausse de la pression artérielle. L’association avec la cigarette augmentera considérablement les risques d’hypertension artérielle.

Mentionnons que, deux périodes de la vie féminine seront à surveiller particulièrement par le médecin. D’une part la grossesse, pour éviter des risques de pré-éclampsie et d’éclampsie. Le surpoids plus fréquent aujourd’hui et souvent à l’origine de l’HTA doit entrainer une surveillance particulière pendant la grossesse. L’éclampsie peut conduire à des convulsions, pertes de conscience et parfois même le décès de la mère et/ou du fœtus. D’autre part la ménopause à surveiller également de près. En effet l’HTA augmente en raison du manque d’effets protecteurs des œstrogènes naturels.

Prise de tension médecin malade hypertension solutions naturelles

Vous l’avez compris, ne prenez pas l’HTA à la légère. Cette pathologie nécessite en tout premier lieu une surveillance médicale régulière associée à des examens biologiques et à une bonne prévention. C’est pourquoi pour conclure, je vous propose un certain nombre de solutions naturelles en complément de la consultation médicale pour accompagner l’hypertension.

En aucun cas les informations et les conseils proposés ici ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Ajoutez votre titre ici